Ancien bâtiment des Bains

ANCIEN BÂTIMENT DES BAINS À ROLLE

11 mars 1719: Recherche de la source des “eaux minérales” pour le compte de la ville.
18 mars 1719: Décision de convenir avec un Maître fontainier pour faire venir les eaux minérales aux Saules.
21 mars 1719: Convention est passée entre le Conseil et un fontainier pour trouver source, en épurer les eaux, établir des colices et des arches, et les conduire “près du tirage, aux saules” au lieu où sera placé un bassin.
25 mai 1719: Convention entre Maître Simon Allemand, maçon et le Conseil, pour construire et poser un bassin de pierre “pour les eaux minérales”.
22 juil. 1720: On continue de travailler aux eaux minérales et d’y faire les “réparations nécessaires”
5 sept. 1720: “Registres du consistoire de Genève”: Mr le Professeur Pictet a produit une lettre que lui a écrite Mr. le pasteur Ruchat de Rolle, par laquelle il se plaint qu’une partie des gens de Genève qui ont été audit Rolle boire les eaux ont scandalisé son troupeau en n’allant point au sermon pendant tout le temps de leur séjour…”
1726: Mention des eaux minérales par le Dr.Viridet dans son ouvrage scientifique.
6 mai 1737: Lettres d’opposition aux “bains construits par Jean Jacques Hubert dans le pré du commun, dessous de cette ville.”, dont les matériaux et notamment la chaudière sont hypothéqués.
 6 juillet 1737: Abram Clert et et Henry Tecon ont des prétentions “sur le bâtiment des bains du Sr.Hubert.”
 27 juillet 1737: Le Gouverneur et les conseillers sont chargés de remettre “les bains” à des “personnes qui voudraient s’en charger pour les rendre praticables”
27 juillet 1737: Arrangement avec les sieurs Tecon et Clerc qui abandonnent à la ville les droits qu’ils avaient sur les bains et les bains eux-mêmes,”pour les faire rétablir pour s’en servir dès à présent.”
7 décembre 1737: On passera un acte avec le Capitaine Rolaz, pour lui concéder du terrain “pour y construire le bâtiment à faire pour les bains”
14 décembre 1737: Acte de cession du Conseil de Rolle à Noble Albert Rolaz, conseiller, un terrain sur lequel il fera construire “un bâtiment avec jardin, pour les bains…”. Jouxte la grange du Château de vent.
15 décembre 1737:

“Plusieurs personnes étrangères ou de ce lieu étant persuadées que nos eaux minérales converties en bains chauds peuvent être très utiles dans une infinité de maladies, comme l’événement l’a en quelque manière justifié par les espèces de bains établis depuis deux ans, qui ont à ce qu’on prétend procuré des cures considérables…” le Conseil accorde “le terrain qu’il faut”au Capitaine Rolaz “qui veut faire la dépense de faire construire un bâtiment où il y ait 7 à 8 bains et autres aisances nécaissaires…”, ainsi que le “bâtiment où sont lesdits bains, et enfin la chaudière…”
“…sous réserve que ledit bâtiment à faire subsistera en bains, sans pouvoir être converti en d’autres usages…”

“Plusieurs personnes étrangères ou de ce lieu étant persuadées que nos eaux minérales converties en bains chauds peuvent être très utiles dans une infinité de maladies, comme l’événement l’a en quelque manière justifié par les espèces de bains établis depuis deux ans, qui ont à ce qu’on prétend procuré des cures considérables…” le Conseil accorde “le terrain qu’il faut”au Capitaine Rolaz “qui veut faire la dépense de faire construire un bâtiment où il y ait 7 à 8 bains et autres aisances nécaissaires…”, ainsi que le “bâtiment où sont lesdits bains, et enfin la chaudière…”
“…sous réserve que ledit bâtiment à faire subsistera en bains, sans pouvoir être converti en d’autres usages…”

5 juillet 1738:  Le Capitaine Rolaz, conseiller de Rolle se voit “permettre l’avance sur la rue publique du bâtiment qu’il veut faire construire en devers vent de celui des bains, qu’il a fait faire conforme audit bâtiment des bains et de la même longueur…”
19 juillet 1738:  “vu que les bains sont bientôt prêts à être mis en usage, par les soins que Mr. le Conseiller Rolaz a pris pour faire finir le bâtiment desdits bains…” le Conseil en établit les tarifs.
25 avril 1739: Modification du tarif des bains.
16 décembre1740: Interdiction par LLEE au Capitaine Rolaz “de tenir plus outre cabaret dans sa maison des bains…” louée à Frédérich Hoffer qui l’exploite. La ville prend le parti du Capitaine Rolaz.
16 janvier 1741:  Il existe une ordonnance baillivale du 18 fév. 1719 et un règlement baillival du 10 mars 1719,”pour le nombre des quatre cabarets qui ont été établis dès lors…”
21 janvier 1741: Comission à Marges pour remettre au bailli les droits et titres “que la ville peut avoir pour l’établissement des 4 cabarets…” Il existe à ce propos un règlement baillival du 10 sept 1719, et une sentence baillivale du 15 août 1730.
14 octobre 1741: Le Capitaine Rolaz expose que l’établissement des bains qu’il a fait construire n’est pas rentable, faute de ne pouvoir le convertir à d’autres usages, et qu’il s’engage à rendre la chaudière, payer le terrain que la ville lui a cédé et “rembourser ce que la ville a payé aux maîtres pour les débrits du bâtiment de bois qu’il y avait au près du commun”, en échange de quoi il pourra dorénavant “diriger son bâtiment à l’usage qu’il trouvera à propos”
11 novembre 1741: Il paiera donc:
– 22 L. 3s. pour 44 toises de terrain
– 25 Ec.bl., soit 75 L. pour la chaudière
– 22 L. 8s. “pour ce qui a été payé pour les débris du bâtiment de bois des anciens bains”
6 janvier 1742:  Le Capitaine et conseiller Rolaz accepte de laisser subsister encore trois ans les bains, mais demande à pouvoir remplacer son cabaretier, Fréd. Hoffer, par un traiteur…
21 janvier 1742:  Requête à faire à cet effet à LLEE.
22 janvier 1742: Requête rédigée.
4 février 1744: Fréd. Hoffer, cabaretier aux bains.
11 déc. 1744:  Acte d’admodiation par A. Rolaz à Fr.Hoffer d’une partie du bâtiment des bains, soit “au plain pied … la cuisine et tout ce qui en dépend, le poile bas vis-àvis, la chambre obscure à côté du poile, et une cave [à vins], plus tout le jardin derrière…” pour 6 ans.
11 déc. 1744: Inventaire des meubles et effets des bains.
5 mai 1745:  “La ville de Rolle ayant arrenté les bains de Mr. le Capitaine Rolaz, soit la cuisine et les 4 chambres à se baigner…”
-Inventaire: dont “quatre grandes baignoires doubles, une petite seule, une chaudière dans le four, une boete de fonte pr. les tuyeaux de l’eau chaude[…]tous les tuyaux de bois qu’il faut pour l’eau froide[…]huit petits bancs dans les 4 chambres des bains, le long des baignoires”
3 février 1748: Le Conseil accorde à “Fréd. Hoffer cabaretier aux bains, la liberté de construire un four pour y cuire ses pâtes, tant du pain nécessaire pour son entretien, que pour celuy qu’il y vendra comme boulanger”.
-Tarif des bains
13 avril 1748: Concerne le four.
27 avril 1748: Le Capitaine Rolaz offre de vendre à la ville les bains et le four au prix qu’ils lui ont coûté.
11 mai 1748: La ville en offre 5500 francs. Après marchandage, on convient d’un échange de fonds, ledit Rolaz acceptant la maison que la ville avait ‘ acquise de la veuve Pourtales.
-Le “batiment des bains” est finalement acquis par la ville de Rolle pour la somme de 5500 Livres, meubles compris
25 mai 1748: On ira “au cabaret des bains” pour y taxer les meubles.
8 juin 1748:  La ville rachète les meubles qu’il y a aux bains, “à l’exception de la tapisserie de verdure et du miroir en trumeau..”
1 mars 1760:  “Conditions sous lesquelles Messrs du Conseil offrent en admodiation le cabaret des bains.”
-“Tout le bâtiment où sont les logements, avec l’écurie la fenière dessus, la grange à côté où est le passage pour aller aux pressoirs et caves qui restent à la ville…”
-“L’admodiataire aura le droit de traitteur, et de plus pourra loger ceux qui prendront les bains et les eaux.”
16 juil. 1762: La ville envisage de vendre le bâtiment des bains, mais “sera toujours géhenné à ne pouvoir pas relever la partie où sont l’écurie et remise, les pressoirs et les deux caves, à cause de la pente du toit du gros bâtiment à bize, qui tombe dessus.”
28 mai, 1765: Lettre de Voltaire, “A Rolle, Pays de Vaud …j’achevais, mon cher ami, de prendre les eaux en Suisse…”
…sept. 1765: “Règlement pour les bains de Rolle”
 4 mars 1766: “Inventaire des meubles et effets qu’il y a aux Bains, appartenant à la ville de Rolle” remis par Fr. Hoffer.
– A la cuisine d’embas…
– A la chambre à cheminée à gauche en montant…
– A la chambre à fourneau, du côté du vent, qui regarde la rue…
– A la chambre à joux de la susdite à cheminée….
– A la chambre qui suit à joux de la susdite…
– Dans une chambre de domestique…
– A une chambre à vent sur le dernier…
– A la chambre à bize sur le devant…
4 mai 1766: Inventaire des biens et effets qu’il y a aux bains…”remis au Sieur Jean Zumbach admodiataire des bâtiments des bains.”
16 juillet 1766:  Lettre de Voltaire: “Des eaux de Rolle, en Suisse”… “Votre ami, Monsieur, est toujours aux eaux de Rolle, en Suisse, et les médecins lui ont conseillé un grand régime…”

– 18 lettres, du 14 juil. au 21 juil. 1766.

1768: Mention, par Tissot, des Eaux de Rolle, “au bord du lac, dans une heureuse exposition” … “parmi celles qui ont le plus d’efficacité pour les maladies des savans et des gens de lettres
1780: Mentionné par Horace Bénédict de Saussure, qui dit que les eaux de Rolle furent fort à la mode quelques années auparavant, mais le sont moins au moment où il écrit.
3 mars 1781: Conditions de l’admodiation de “tout le bâtiment des bains, où sont les logements, avec l’écurie, la fenière dessus, la grange à côté et tout le jardin…”, les meubles, “le droit de traiteur, celui de boulangerie, celui de taverne, et celui de loger les personne qui prendront les bains et les eaux.” Pour 9 ans .
1789: Mentionné par le conte G. de Razoumovsky: ces eaux “ayant joui pendant un certain temps d’une célébrité qui n’a pas duré.”
23 juin 1796: Bail passé par la ville de Rolle au Sr Baptiste Genicoud, dedite ville, du bâtiment des bains & dépendances…” pour 9 ans.
– Règlement
– Au grenier…
– A la galerie derrière…
– A la petite chambre…
– A la chambre à cheminée de joux et bize…
– A la seconde chambre de joux et bize…
– A la chambre à joux et vent…
– A la suivante…
– A la chambre à cheminée vers la montée…
– A la chambre sur la rue du côté du vent…
– A la chambre sur la rue du côté de bize…
– Au cabinet à côté sur la rue…
– A la chambre de la chaudière… Une grande chaudière de cuivre murée dans le four … une grande cuve pour l’eau froide … tous les thuyaux nécessaires pour conduire les eaux dans les chambres.”
– Dans les quatre chambres à baigner: Un grand rideau de toile blanche … aux 4 cabinets des chambres à baigner … Six grandes baignoires doubles de sapin; deux petites cloches de fonte avec les fils de fer pour les semer.”
– A la boulangerie…
– A la cuisine…
– A la cave…
– A la chambre où l’on boit…”
21 juillet 1800: Vente par la ville à un particulier. [BHQS 350]
Cad. 1808: Maison dite les bains, écurie, remise, droit de cabaret; à François Louis Richard.
…1815: Ph.Bridel; “Essai statistique du Canton de Vaud”: “…bains de Rolle… assez courus pendant quelques années, par des femmes qui les appelaient la Fontaine de Jouvence. Ils sont maintenant presque
déserts.”
….1818-1819: Publicité par la ville pour les eaux
25 avril 1819: “Déclaration de Mr le Dr. Butini sur les propriétés de l’eau minérale de Rolle
 Cad. 1822: Acquis par Louis Barthélémy Wursten
 …1824 Dictionnaire de Levade
…1831 Annonces et publicités passées par la ville
Cad. 1838: Acquis par Jean Abram Guillaume Rossier
… 1838 Il semble que l’on ne donne plus de bains. (R.Rubattel)
Cad. 1840: à Jean Abr Guill Rossier: “maison d’habitation dite les Bains, avec droit d’auberge à pied”
BHFH 1840: “Auberge de la Crois fédérale, à Abraham Rossier
BHFH 1849: idem , à Jean Albert Rossier”
…1861 ou 64: Projet par Alex. Bresson “de rétablir sur une plus grande échelle l’ancienne station balnéaire…” Plan monumental (5 niveaux à 8 fenêtres, plus de 80 lits, 32 cabines de bains avec 36 baignoires et 2 vastes piscines…)
12 mars 1862: Convention pour une balustrade pour l’entourage de la fontaine des eaux…”
12 mars 1892: “Hôtel de la Croix Fédérale, à J. Burkly”
BHQS 1892: Démolition de la grotte des eaux.
1969 Hostellerie Château