Association du Château

Le site internet du Château de Rolle est inscrit au titre de bien culturel numérique d’intérêt national auprès de la Bibliothèque Nationale Suisse

Sept siècles d’Histoire

Après les désastreuses incursions des Hongrois et des Sarrasins, le pays de Vaud, terrorisé chercha à se prémunir contre le retour de semblables dangers et, au cours du Xème siècle déjà, l’on construisit des défenses plus sérieuses pour barrer la route à de nouveaux envahisseurs.

Les anciennes tours de bois, fragiles et éphémères, sont remplacées par des constructions de pierre massives et carrées, dont nos vénérables tours de Moudon et de Gourze sont probablement des descendantes.

Puis, au cours du XIème siècle, les châteaux se développent, s’agrandissent, s’entourent d’enceintes. Ainsi naissent les forteresses de Belmont et Montagny le Corbe près Yverdon, de Grandson, la Sarraz, des Clées, de Cossonay, etc., toutes situées sur des passages importants ; St-Triphon et Chillon défendent la route venant d’Italie.

Puis les châteaux se multiplient également sur les pentes qui du Léman montent à l’assaut du Jura, Prangins, le Molard de Genolier, Montricher, la Motte près Vincy, les Dudes et d’autres.

Avec le XIIème siècle le mouvement continue pour arriver, au XIIIème, et notamment dans sa seconde moitié, à l’apogée de l’ère de construction de nos grandioses forteresses sous l’élan magnifique donné par le génial Pierre II de Savoie, surnommé le Petit Charlemagne et qui fit que, dans ce seul XIIIème siècle, trente-trois châteaux furent édifiés ou reconstruits sur notre territoire vaudois.

Parmi ceux-ci, celui de Rolle est à bien des égards le plus mystérieux.

Témoin du berceau de la Révolution vaudoise, il n’a cessé depuis de rendre tous les services à la population de toute une région.

En 2005, l’Association des Amis du Château de Rolle a été créée, afin de rendre à cet édifice un hommage bien mérité.

Face au renouveau des Châteaux de Chillon, d’Aigle, de Morges, Prangins et Nyon, le temps est venu de lui donner à son tour une seconde vie…