Rolle sous les de Viry

La famille de Viry est une famille noble savoyarde d’extraction chevaleresque, sur preuve de 1160. Elle est originaire du comté de Genève, issue de la famille de Sallenove. Elle appartient depuis 1860, date de l’Annexion de la Savoie à la France, sous le Second Empire, à la noblesse française subsistante. Elle est admise aux Honneurs de la Cour de France en 1763.

ROLLE SOUS LES DE VIRY
M. Eugene Simon, ancien syndic de Rolle, a eu l’obligeance de nous communiquer une intéressante lettre du comte Pierre de Viry, le distingué généalogiste de Savoie et continuateur de l’Armorial et nobiliaire de Savoie de A. de Foras, dans laquelle il donne des renseignements détailles et inédits sur les membres de sa famille qui possédèrent Rolle de 1455 à 1528. Nous en publions les passages suivants qui constituent une contribution utile et nouvelle pour l’histoire de la ville de Rolle.

Le château de Rolle, village, châtellenie, mandement, juridiction, etc., furent achetés le 25 septembre 1455 par noble et prudent Amédée, seigneur de Viry et de Mont-le-Vieux, de magnifique et prudent Messire Gaston de Foix, comte de Longeville et seigneur de la ville de Maella au royaume d’Aragon.

La vente comprenait aussi tous censés, revenus, hommage, servis, etc., jadis appartenant au dit Gaston et à Magnifique et prudent Messire Jean de Foix, comte de Candale, son fils, à cause du dit château de Rolle dans toute la baronnie de Vaud.
Elle est faite en considération de ce que le dit Jean est actuellement prisonnier du roi de France, que le dit Gaston est maximis necessitatibus et indigentiis subjectus, qu’il ne peut pourvoir à la rançon du dit Jean, ni à la « sustentation et alimentation » de sa propre personne et de noble et prudente Dame Marguerite, comtesse de Candale, femme du dit Jean, et de Gaston et Jean de Foix, fils des dits Jean et Marguerite.

Une procuration fut donnée le 4 mars 1455 par Gaston de Foix à Arnold Brun, son secrétaire, pour la passation de l’acte et la ratification de la dite vente qui fut faite le 8 novembre de la même année. Le prix de vente n’est pas indiqué.  Les copies furent faites sur les originaux existant aux archives de Charles-Rodolphe Kilchberger, baron de Rolle, en 1779, par le notaire Magnin et par Desaillaux, commissaire-rénovateur des extendes des baronnies de Rolle, Mont-le-Vieux et Mont-le-Grand, qui signèrent ces copies.)

Tour de Viry Château de Rolle

Amédée de Viry avait épousé Jeanne de Compey, le 12 mai 1435. Il « mourut en 1484.
Son fils ainé, Amédée, lui succéda. Le 9 janvier 1482, il fut nommé vidomne de Genève par le duc de Savoie. II était qualifié de seigneur de Rolle déjà du vivant de son père, et acheta, le 14 janvier 1484, d’Armand, vicomte de Polignac, héritier de Manfred, marquis de Saluces, les château, territoire et mandement de Coppet pour 9000 écus d’or. II fut gouverneur de Carmagnole de 1486 à 1488, baron de Viry, Rolle et Coppet en 1489, conseiller et chambellan de Janus de Savoie, comte de Genevois, ambassadeur pour le même prince en 1490 auprès du roi de France et du due de Bourbon. II acheta le 10 mai 1492 de François de Rovorie, la maison antique de Cursinge, à Coppet, pour 2100 florins d’or. Le 15 septembre 1516, Marguerite d’Autriche, duchesse de Savoie et Dame de Vaud nomma Amédée de Viry, grand bailli du Pays de Vaud. Amédée testa : 1. le 27 juin 1488 ; 2. le 28 février 1512 ; codicille du 18 août 1513. Il mourut entre le 21 janvier 1518 et le 13 janvier 1519 et fut enseveli au couvent des Dominicains de Coppet.
Je pense que c’est à lui, le plus somptueux assurément de tous les Viry de la branche aînée, qu’est due la construction de la tour de Viry à Rolle, mais, je ne possède aucune indication sur la date et le mode de cette construction.

Amédée de Viry avait épousé Hélène de Menthon, fille de Bernard, seigneur de Menthon et de Marguerite de Challant.
Michel, baron de Viry, son fils aine, lui succéda. II trouva une Situation financière obérée par les dépenses de son père et de son grand-père. II dut vendre la plus grande partie des seigneuries acquises par ses ancêtres, entre autres Rolle qui fut cédé par lui le 2 mai 1528 au due Charles de Savoie, en même temps que Mont-le-Vieux pour 10300 écus d’or.
Apres s’être débattu avec des créanciers, Michel mourut ruine en 1547. Son fils mourut sans postérité. Viry avait été racheté par la branche cadette de la famille.
Michel avait épouse Pauline de Vergy, fille de Guillaume de Vergy, maréchal de Bourgogne, chevalier de l’Annonciade, et de Dame Marie de Bourgogne.
(Communique par M. Fr.-Th. Dubois que je remercie de son obligeance. E. M.)

 

Retour au menu principal