Sigismond de la Harpe

Il était le fils d’Amédée de la Harpe et comme son père, la vie l’a conduit à servir la France sous le premier Empire.

Rare médaillon portrait de Sigismond de la Harpe en habit de hussard

Naissance 16.6.1779 à Colombier (VD), décès 19.5.1858 à Lausanne, prot., de Rolle et Lausanne. Fils d’Amédée. Frère d’Emmanuel. ∞ 1802 et de Charlotte Francillon, fille de David, marchand drapier et banquier.

Sous-officier dans les milices helvétiques (1798), puis dans l’armée française (1799), aide de camp du général Brune (1800), capitaine des gardes dans l’armée française (1800-1802), Il revint en Suisse à la fin de 1802.

Elu député libéral au Grand Conseil vaudois en 1814, il fut conseiller d’Etat de 1816 à 1818, candidat des démocrates. Il démissionna et partit pour Marseille fonder une maison de commerce, mais ses affaires infructueuses le ramenèrent en Suisse. Intendant des péages à partir de 1820, il deviendra en 1848 directeur du Ve arrondissement des douanes à Lausanne. Député à la Diète de 1824 à 1832, commissaire fédéral à Bâle (1832). Colonel fédéral (1815).

Portrait de Louis Sigismond de la Harpe vu en buste et de 3/4 en uniforme d’officier. © Musée historique de Lausanne

 

 

Tiré des archives de la commune de Rolle, cette lettre adressée à la Municipalité de Rolle et signée de Sigismond de la Harpe refusant une réduction sur les droit de hallage au port de Rolle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre médaillon de Sigismond de la Harpe

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux