Constitution des treize Etats-Unis d’Amérique

Constitutions des treize États-Unis de l’Amérique. A Philadelphie; et se trouve à Paris: Ph.-D. Pierres, Pissot, 1783. In-4 (254 x 188 mm). Reliure de l’époque, maroquin rouge, triple filet doré, fleur de lis aux angles, armoiries au centre, dos à nerfs orné, pièce de titre verte, pièce d’armes fleur de lys répétée au dos, roulette intérieure, tranches dorées. Provenance: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre (1725-1793), grand amiral de France (armes, OHR 2609, fer n° 12).

ÉDITION ORIGINALE EN FRANÇAIS DE LA CONSTITUTION DES ÉTATS-UNIS, due à l’initiative de Benjamin Franklin, basée sur les textes imprimés par ordre du Congrès à Philadelphie en 1781 (The Constitutions of the several independant States of America), dans une traduction de Louis-Alexandre de La Rochefoucauld d’Anville. Sur la page de titre figure pour la première fois le sceau des États-Unis. Les constitutions des treize premiers états d’Amérique sont suivies de la Déclaration d’Indépendance et des traités d’alliance et de commerce conclus avec la France, la Suède et les Pays-Bas.
TRÈS BEL EXEMPLAIRE, imprimé comme celui de la reine Marie-Antoinette conservé la Bibliothèque nationale “sur papier d’Annonay de la fabrique de MM. Johannot”, RELIÉ EN MAROQUIN ROUGE AUX ARMES DU DUC DE PENTHIÈVRE. Fils du comte de Toulouse (fils légitimé de Louis XIV et de Madame de Montespan), il augmenta la remarquable bibliothèque réunie par son père, qui fut en partie confisquée, en partie dispersée sous la Révolution. C’est ce prince philanthrope qui, en tant que grand amiral de France, signa les principaux actes de l’engagement de la France aux côtés des insurgés d’Amérique.

First, on June 10, 1783, Benjamin Franklin wrote to printer Philippe-Denis Pierres

“Sir, I received the Exemplaire of the Constitutions. … I desire to have 50 of the 8vos bound in Calf, and Letter’d, and 50 half bound, that is, between Paste boards, with a Sheepskin Back and Letter’d, but not cut, I desire also 6 of the 4tos bound in Morocco. …”